Instructions d’utilisation et d'entretien

Informations importantes

Dimensions, montage et alignement

Veuillez noter que les dimensions indiquées représentent des valeurs approximatives. Les spécifications précises ne peuvent pas être garanties en raison des matériaux utilisés et des techniques de fabrication. Prévoyez donc toujours une certaine marge. «Stiftung Warentest» (test achat) recommande env. une marge de dégagement de 5 cm par rapport à l’espace existant.

Veillez à ce que les fauteuils ou les sièges puissent être poussés sous la table sans toucher le bord inférieur de la table ou, éventuellement, sous les mécanismes existants du plateau de table. Pour éviter les marques de pression inesthétiques sur le dossier de vos chaises, veillez à ne pas pousser vos chaises contre le bord de la table.

Si vous remarquez que le meuble livré est instable, veuillez le placer à différents endroits de votre habitation afin de vous assurer qu’un sol inégal n’est pas à l’origine du problème et assurez-vous que toutes les vis sont bien fixées.

Nos tables sont à monter par des hommes de métier. Si la table dispose d’une allonge ou autre fonction, assurez-vous lors de livraison, en présence de l’équipe de montage, de recevoir une explication complète quant à la bonne utilisation du produit et aussi de l’avoir testé vous-même.

Utilisation prévue

Veuillez noter que nos meubles sont adaptés pour l’intérieur ; ils ne conviennent pas pour l’extérieur ou les salles de bains.

Capacité de charge

La capacité de charge des accoudoirs, repose-pieds, etc. est limitée. Ils ne sont pas prévus pour recevoir tout le poids du corps.

Toutes nos chaises sont testées suivant des normes internationales et ont été testées avec succès à une charge de 110kg.

Climat intérieur

La température moyenne annuelle recommandée pour l’intérieur se situe entre 18 et 21 °C pour une humidité relative comprise entre 45 et 55 %. Ces conditions sont non seulement importantes pour la santé des personnes, mais elles sont aussi favorables à vos meubles.

En tant que matière hygroscopique, le bois absorbe constamment l’humidité de l’environnement et l’évacue par la suite. En cas d’écarts prolongés par rapport aux conditions climatiques recommandées, le bois recommence à « travailler ». Cela peut aboutir à une fissuration, une déformation ou un rétrécissement du bois, causant ainsi une oscillation des chaises.

Veillez toujours à ne pas placer vos meubles à proximité de sources de chaleur actives car non seulement le bois mais aussi le cuir et le tissu risquent d’être endommagés, de sécher ou de se déchirer.

Planchers et meubles

Pour protéger vos planchers et meubles, assurez-vous dès l’achat que les patins pour chaises ou les roulettes (sols durs) sont adaptés au revêtement de votre sol. Si ce n’est pas le cas, vous devrez équiper les meubles de protections supplémentaires. Pour les tables en bois massif, en cas de chauffage par le sol, des patins spécifiques seraient peut-être nécessaires. Cette responsabilité incombe à l’acheteur.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance du bon patin. Un patin de chaise adapté permet non seulement d’éviter des bruits désagréables lors du déplacement de votre meuble mais aussi, il durera plus longtemps, ce qui aura également un impact positif sur la longévité de votre meuble.

Lors du nettoyage, veillez à ne remettre en place vos chaises qu’une fois que votre sol est complètement sec. Si vous ne faites pas cela, des bruits pourraient à la longue apparaître lors de l’utilisation. Afin de définir si ce bruit est dû au patin, placez votre chaise sur une autre surface de sol (un tapis par exemple).

Si vous souhaitez changer votre table de place, toujours bien la soulever. Ne jamais la glisser ! En la glissant, vous risquez soit d’abîmer un pied ou encore votre sol, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la stabilité de la table. Aussi, veillez à ne déplacer la table que lorsque l’allonge est repliée et la sécurité fermée. Ne jamais déplacer la table lorsque l’allonge est ouverte.

Odeur

Au début, les nouveaux produits dégagent une odeur selon le matériau et la composition. Il s’agit de l’odeur naturelle typique du produit, qui se dissipe en grande partie au fil du temps.

L’intensité de l’odeur dépend de différents facteurs tels que l’atmosphère ambiante, la saison, les variations de température, le comportement en matière de ventilation, le degré et la durée d’utilisation, la sensibilité de la personne…

Une aération fréquente et l’essuyage du meuble avec un chiffon humide permettent de réduire l’odeur. Toujours bien sécher la surface après le nettoyage.

Note : des instructions d’entretien spéciales sont d’application pour notre cuir aniline et cuir suédé.

N’oubliez pas que les matériaux tels que le cuir ou le bois conservent toujours une certaine odeur.

Effet de la lumière

La lumière du soleil mais aussi la lumière artificielle forte, telle que des lampes halogènes, influencent et modifient la surface de vos meubles au fil du temps. En fonction du matériau, le meuble peut devenir plus clair ou plus foncé.

Les fibres synthétiques affichent de meilleures valeurs que les fibres naturelles (voir point: Résistance à la lumière).

En général, on peut affirmer que les bois naturels jaunissent, tandis que les bois teintés se décolorent. Plus une table est naturelle, plus la couleur du bois change rapidement.

Veuillez noter que le bois est susceptible de changer peu de temps après la livraison. Vous devez donc faire preuve de prudence lorsque vous placez des chemins de table, des vases ou autres éléments décoratifs sur la table. Si leur emplacement ne change pas régulièrement, il peut se produire des différences de couleur sur le plateau (voir aussi le point: Allonges).

Une résistance absolue à la lumière ne peut jamais être atteinte. Il est donc important de protéger ses meubles en ne les exposant pas à la lumière directe. Cela vaut particulièrement pour les pièces orientées sud avec de grandes fenêtres, dans la mesure où un changement de couleur peut se produire après seulement quelques semaines.

Tolérances

Les tolérances de fabrication ne peuvent pas être évitées dans la production industrielle de meubles en série. Si l’écart au niveau de la couleur, de la structure et des dimensions se situe dans les normes nationales et internationales ou s’avère insignifiant, il n’est pas considéré comme un défaut.

Rembourrage et sièges

Propriétés générales typiques du produit

Outre l’utilisation des matériaux, la construction, le traitement et le prix, il convient de prendre en compte trois caractéristiques importantes lors de l’évaluation qualitative des meubles, étant donné que ceux-ci ne constituent pas un défaut lors de modifications ultérieures dues à une utilisation normale :

  • Propriétés typiques du produit

Résultant des propriétés spécifiques au matériau (par exemple, cicatrices du cuir, rayons dans le bois)

  • Propriétés inhérentes au modèle

Aspect visuel d’un modèle (par exemple, rembourrage souple ou ferme)

  • Propriétés d’utilisation

Modifications liées à l’utilisation qui ne permettent de tirer aucune conclusion sur la qualité et le traitement (par exemple, patine du cuir aniline, lustre ou « place favorite »)

Décoloration et migration des couleurs

Les recouvrements clairs et unicolores sont généralement plus sensibles à la pollution. Assurez-vous de ne pas utiliser des tissus qui ne sont pas grand teint sur les sièges. Cela vaut non seulement pour les jeans et autres tissus qui ne sont pas grand teint, mais aussi pour les oreillers, couvertures, etc. qui pourraient déteindre.

Si le recouvrement du meuble venait néanmoins à se teindre, il est important de procéder immédiatement à un nettoyage du recouvrement avec les produits de nettoyage adéquats afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

Dans le cas d’un tissu en suède ou microfibre, il se peut qu’il subsiste à la livraison de légers résidus de ponçage issus de la production. Ceux-ci peuvent être éliminés à l’aide d’un chiffon humide ou par aspiration douce avec un suceur plat. Si le recouvrement a déteint sur vos vêtements, ce transfert de couleur peut être éliminé par un simple lavage du vêtement.

Charge électrostatique

Les tissus d’ameublement et les matériaux synthétiques possèdent une conductivité naturelle, mais ils ne peuvent absorber qu’un niveau limité d’humidité. Si l’air est trop sec (généralement en hiver), il peut se produire une charge électrostatique.

Afin d’éviter ce problème, il suffit d’augmenter l’humidité ambiante ou de passer un chiffon humide sur les recouvrements.

Variations de couleur

Le meuble est fabriqué avec des matériaux naturels tels que le bois, le cuir ou des fibres naturelles. Il est donc possible qu’il puisse y avoir des différences de couleurs entre l’échantillon proposé par le vendeur et le produit livré. Les différences en termes de couleur, de veines et de texture sont inévitables. Une similitude parfaite des couleurs ne peut pas être garantie.

En cas de recommandes, il est donc utile d’effectuer une comparaison avec un échantillon précédent.

Lustre d’assise liée à l’usure

Nous choisissons les recouvrements de notre collection avec le plus grand soin, toutefois, des propriétés mécaniques typiquement liées aux tissus velours ou similaires ne peuvent empêchés le phénomène de lustrage. Du fait de la pression exercée pendant l’utilisation, le poil du tissu est pressé à plat. À noter ici : plus le poil est haut, plus la différence est grande. Du fait du déplacement des poils, les fibres du tissu oscillent entre clair/foncé ou mat/brillant. Cela peut donner l’impression de taches ou de marques d’usure. Il s’agit néanmoins ici d’une propriété typique du matériau qui n’a aucun impact sur l’utilisation, l’exploitation, la fonction ou la durée de vie du meuble.

En frottant légèrement avec un chiffon humide cet aspect peut être réduit. Laissez sécher le tissu complètement avant toute réutilisation.

Rembourrage ferme, souple et très souple

Au niveau du rembourrage, on fait la distinction entre un rembourrage ferme, souple et très souple. Si le recouvrement ne présente pratiquement aucun pli même en cours d’utilisation dans le cas d’un rembourrage ferme, (voir aussi: Formation de vagues/plis), en revanche des plis peuvent faire partie intégrante de la conception avec des rembourrages souples. Dans ce cas-là, il ne s’agit pas d’un défaut, mais bien d’une propriété inhérente au modèle ou typique du matériau, laquelle ne constitue pas une cause de réclamation.

Veuillez noter que sur un même modèle avec recouvrement déhoussable le garnissage ne présente pas la même fermeté que celui en version fixe.

Si vous avez opté pour un modèle avec des coussins amovibles (avec compartiments), n’oubliez pas de secouer régulièrement les coussins. Cela fait partie des normes d’entretien habituelles.

Résistance à la lumière

Cette propriété définit la résistance des matériaux à l’exposition à la lumière. Sur ce plan, les fibres synthétiques affichent de meilleures valeurs que les fibres naturelles, tandis que les tons sombres donnent de meilleurs résultats que les tons clairs. Une parfaite tenue des couleurs ne peut pas être assurée. Des décolorations ne peuvent donc jamais être complètement évitées. Pour pouvoir conserver le plus longtemps possible la couleur de vos revêtements, protégez vos meubles contre le rayonnement direct du soleil et la lumière artificielle forte.

Boulochage

Au début, un boulochage peut éventuellement survenir en cours de l’utilisation, surtout avec les tissus plats et mixtes. Ainsi, les particules libres du fil utilisé se mélangent avec les peluches des vêtements. Les bouloches sont facile à enlever à l’aide d’un appareil spécial anti-bouloche. Le développement et l’élimination de bouloches n’affectent pas la durabilité du tissu.

Résistance au frottement

La résistance au frottement se définit par la résistance de la couleur d’un tissu d’ameublement contre l’abrasion ou la coloration d’autres textiles secs ou humides. Les tons plus clairs affichent une résistance au frottement plus élevée que les couleurs foncées.

Voir aussi résidus de ponçage dans la section: Décoloration et migration des couleurs.

Confort d’assise

Bon nombre de nos modèles sont équipés en série de ressorts NOSAG intégrés dans le siège. Les ressorts soutiennent le poids lors de la mise en charge.

À l’intérieur des dossiers et des accoudoirs, la sous-structure est constituée de sangles en caoutchouc qui assurent élasticité et stabilité.

Selon le modèle (confort d’assise plus ferme ou plus souple), différents types de mousse sont utilisés en couches multiples. On utilise des mousses polyéther (mousse froide), des mousses composites ou les mousses hybrides de dernière génération (mousse à mémoire) qui sont particulièrement élastiques, mais qui reprennent leur forme originale.

Royaume-Uni : Pour les livraisons au Royaume-Uni, seules des mousses non-feu sont utilisées.

Différences de dureté d’assise

Le confort d’assise peut varier entre les modèles d’une même gamme de produits en raison de différences dans la conception et la forme. Il n’est pas toujours possible de prévoir les mêmes ressorts d’assise pour tous les modèles. Le choix des matériaux de recouvrement (cuir, tissu ou similicuir) a également une influence sur la dureté d’assise ressentie.

À cela s’ajoute le changement normal et naturel à l’usage. La mousse devient plus souple et perd jusqu’à 15 % de sa dureté. Cette caractéristique est inhérente au matériau et ne constitue pas un motif de réclamation. C’est la raison pour laquelle vous devez changer régulièrement votre place d’assise afin d’éviter une usure inégale et, ainsi, la formation de creux (Place favorite → voir aussi: Formation de vagues et de plis).

Formation de vagues et de plis

À l’usage, la dureté du siège change de façon irrégulière. Il est donc important d’éviter d’avoir une place favorite. Autrement, un creux pourrait se former. Le fait que la mousse perde jusqu’à 15 % de sa dureté au début de l’utilisation est une propriété naturelle du matériau. La durée de ce processus dépend de l’étendue et de l’intensité d’utilisation.

De plus, sous l’influence de la chaleur corporelle, de l’humidité et du poids, le matériau de recouvrement s’étire au fil de l’utilisation. C’est ainsi que le meuble acquiert son aspect typique à l’usage. Il se créé des vagues dans le recouvrement. Celles-ci peuvent se manifester de façon différente selon le modèle et le matériau de recouvrement, mais elles peuvent être éliminées en lissant de nouveau le recouvrement. De manière générale, plus le matériau de recouvrement est fin et plus la surface rembourrée est grande, au plus la tendance au froissement et à l’apparition de vagues est grande.

Vous devez en outre éviter les charges ponctuelles du recouvrement. Il est possible que le matériau ne se retende plus, que des bosses surgissent et que la surface soit endommagée.

Tissus d’ameublement et propriétés

Vous ne devez pas seulement choisir le matériel de recouvrement de vos meubles en fonction de l’aspect visuel et du style. Il faut également prendre en compte des critères tels que la fonctionnalité, le nettoyage, le niveau d’entretien requis… En fonctions des besoins individuels, différents matériaux de revêtement sont adaptés. De plus, le prix du tissu n’est pas nécessairement un indicateur de robustesse et de durabilité ; il peut aussi être dû à un processus de fabrication unique ou aux matériaux utilisés.

En matière de tissus de recouvrement, on distingue les fibres naturelles des fibres synthétiques. Les fibres synthétiques présentent comme avantages une plus grande solidité, la durabilité, la stabilité, ainsi qu’une résistance à la lumière et une solidité au frottement plus élevées. Les fibres naturelles, en revanche, se caractérisent par le fait qu’elles sont respirantes et qu’elles absorbent et évacuent mieux l’humidité.

La désignation des tissus est basée sur la texture de la surface :

  • Tissés à plat

Se caractérise par une surface fermée et plate sans boucles. Ces tissus ont une belle apparence et peuvent être idéalement combinés. Cependant, ils ne sont pas aussi durables que le suède.

  • Velours tissé

Aussi appelé tissu à poils. Avec ce type de tissu, les extrémités des fibres sont redressées. Les matériaux synthétiques offrent une durabilité élevée, mais ils sont également sujets au lustre d’assise.

  • Velours floqué / tissu floqué

Offre un aspect velouté ou un aspect daim. Le velours floqué est très résistant, facile à nettoyer, doux, et chaud, mais il est néanmoins vulnérable aux solvants et aux rayures.

  • Tissus en microfibres / carreaux tourbillonnants

Offrent également un aspect velouté ou un aspect daim. Tout comme le velours floqué, il s’agit d’un matériau très résistant et facile à nettoyer. Après une utilisation prolongée, il peut néanmoins surgir des zones rugueuses, brillantes ou sombres.

Royaume-Uni : Pour les livraisons au Royaume-Uni, seules des tissus non-feu sont utilisés.

Instructions de nettoyage et d’entretien importantes

L’entretien régulier de vos meubles est comparable à l’hygiène personnelle quotidienne de l’être humain. Les saletés telles que la poussière, le sable ou les miettes qui apparaissent au fil de l’usage quotidien doivent être régulièrement éliminés par aspiration douce. Pour ce faire, utilisez toujours une brosse de tissus d’ameublement et travaillez dans le sens des fibres.

N’attendez pas jusqu’à ce que des signes évidents de contamination soient visibles. Les zones très sollicitées, telles que les accoudoirs ou encore le bord supérieur du dossier, qui sont constamment touchées, sont particulièrement sensibles aux salissures.

Afin de préserver au maximum l’élasticité des fibres de votre matériau, il suffit d’essuyer le revêtement avec une peau de chamois humide dans le sens des fibres. Ne pas utiliser de chiffons microfibres ou un nettoyeur à vapeur !

Les tâches s’enlèvent plus efficacement si elles sont traitées immédiatement après leur apparition. Épongez immédiatement les liquides renversés avec un chiffon ou du sopalin très absorbant, afin que le liquide ne puisse pas pénétrer dans le tissu. Ne jamais frotter la surface.

Certains de nos tissus possèdent un revêtement Teflon© qui retarde la pénétration de liquides, sans toutefois l’éviter complètement. Veuillez noter que cette protection se réduit (s’enlève) à l’usage et au fil des nettoyages.

Les tissus de notre collection marqués Aqua Clean, permettent d’enlever la plupart des taches avec de l’eau uniquement, sans ajout de produits de nettoyage.

Pour connaître nos recouvrements dotés d’une protection Teflon©, savoir lesquels sont de technologie Aqua Clean ou encore lesquels peuvent être traités à l’eau de javel si nécessaire (Easy Clean), veuillez consulter notre brochure Retail Collection & Finishings.

Pour le nettoyage, utilisez uniquement de l’eau distillée pour éviter la formation de calcaire. Dans la mesure du possible, nettoyez une grande surface de couture à couture et toujours de l’extérieur vers l’intérieur afin de ne pas agrandir la tache. Testez l’agent de nettoyage (non alcalin, sans huile et au pH neutre) dans un endroit non visible afin de vous assurer que le produit ne modifie pas le recouvrement. Après le nettoyage, éliminez soigneusement tout résidu d’agent de nettoyage car ils peuvent conduire à un ré-encrassement plus rapide.

Vous trouverez les produits d’entretien adaptés à l’adresse www.art-cuir.fr.

Si vous avez opté pour un modèle avec recouvrement déhoussable, nettoyez-le toujours en suivant les indications qui figurent sur l’étiquette de lavage. Utilisez uniquement un détergent doux liquide (pH neutre, sans parfum et sans solvants pétroliers) ou un savon neutre liquide sans eau de Javel.

Veuillez noter que les tissus rugueux, les attaches, les rivets, les arêtes vives, etc. peuvent endommager les revêtements. Dès lors, retournez les housses, fermez éventuellement les fermetures à glissière existantes et protégez les tissus contre les dommages pouvant être causés par la bande Velcro. Ne pas essorer.

Étirez les housses encore légèrement humides sur les structures et laissez sécher. Lorsqu’elles sont humides, les fibres s’étirent plus facilement. Bien que les tissus soient prélavés à l’usine, les tissus à base de coton peuvent rétrécir de 2 à 3 %.

Attendez le séchage complet avant de réutiliser le meuble.

Similicuir

Le similicuir est un terme générique qui regroupe tous les composites similaires au cuir. Le revêtement du similicuir peut être varié. Comme pour les tissus et le cuir, les propriétés des différentes surfaces ne sont pas comparables.

Le similicuir est généralement considéré comme une alternative au cuir, durable et d’entretien facile. Néanmoins, il est recommandé de procéder régulièrement au nettoyage des zones fort utilisées telles que les accoudoirs et les dossiers, dans la mesure où les salissures de contact telles que la sueur, les crèmes pour le corps et la graisse, attaquent le cuir synthétique à long terme, enlèvent le plastifiant qu’il contient et peuvent provoquer une réaction chimique. Il peut en résulter un durcissement, une décoloration et une fissuration des surfaces.

Pour le nettoyage, utilisez uniquement de l’eau distillée, une solution savonneuse et un chiffon de coton. Évitez tout contact avec des nettoyants à base de solvants, alcalins ou abrasifs. Après le nettoyage, éliminez soigneusement tout résidu d’agent de nettoyage car ils peuvent conduire à un ré-encrassement plus rapide. Séchez ensuite la surface avec un chiffon doux et sec.

Contrairement au cuir, il n’est pas nécessaire d’appliquer de la graisse ou des crèmes au similicuir. Par conséquent, n’utilisez pas de produits pour le cuir. Vous trouverez les produits d’entretien adaptés à l’adresse www.art-cuir.fr.

Cuir: types et caractéristiques

Le cuir est considéré comme un matériau de recouvrement naturel et noble. Pour une salle à manger, on traite souvent jusqu’à 4-5 peaux en cuir.

Les animaux ont vécu dans des conditions différentes. Les différences au niveau de la structure, des variations de couleur ainsi que des propriétés naturelles et des caractéristiques de croissance sont typiques de ce matériau. Loin d’affecter la valeur ou la durabilité du cuir, les signes de vie telle que les piqûres d’insectes, les plis de la peau, etc. font de chaque meuble une pièce unique.

L’entretien du cuir est important étant donné que le recouvrement pourrait sinon sécher et fragiliser le cuir.

En général, plus le cuir est naturel et cher, plus il est délicat.

  • Cuir rectifié

Le cuir rectifié est également appelé cuir pigmenté. En appliquant une couche de couleur sur la surface du cuir, les pores sont fermés et il en résulte un aspect uniforme avec quelques caractéristiques naturelles. Les liquides ne pénètrent pas aussi rapidement dans le cuir.

Du fait de sa surface étanche, le cuir couvert est robuste et facile à nettoyer. Les couleurs peuvent s’atténuer aux endroits forts sollicités du fait de l’utilisation.

Pour le nettoyage quotidien, il suffit de dépoussiérer le cuir avec un chiffon sec (pas de microfibres).

  • Cuir aniline

Le cuir aniline désigne un cuir teinté avec des colorants d’aniline. Ce cuir en général très coûteux et précieux est considéré particulièrement respirant et doux pour la peau et absorbe rapidement la chaleur du corps. Comme il s’agit d’un cuir à pores ouverts sans couche de pigment, il est toutefois plus vulnérable à la pollution qu’un cuir rectifié et nécessite une utilisation soignée. En raison de son aspect transparent, toutes les caractéristiques naturelles, telles que les différences de couleur et de structure, les tâches de cuir, les cicatrices, les rides, les morsures, les égratignures, etc. sont visibles et même souhaitables.

En raison de ces propriétés, un écart par rapport au modèle de départ est possible.

Le cuir peut se décolorer au fil du temps et devenir crasseux à l’usage (patine).

Pour l’entretien quotidien, il suffit d’utiliser un chiffon sec ou une brosse douce.

Les taches doivent être éliminées immédiatement après leur apparition à l’aide d’un tissu éponge ou d’une serviette en papier. Ne pas frotter ! Les taches résiduelles peuvent être nettoyées avec un tissu éponge légèrement humide. Pas trop humide pour éviter les bords et toujours de l’extérieur vers l’intérieur pour ne pas étendre la tache. Séchez ensuite la zone avec un sèche-cheveux réglé sur air froid.

  • Cuir suédé/nubuck

Notre cuir suédé est également un cuir aniline, dont la surface rectifiée à la main donne un toucher doux et velouté. Les caractéristiques naturelles de la peau telles que les cicatrices, les piqûres d’insectes,… peuvent s’accentuer au fil du temps (voir également: Cuir aniline).

Veuillez encore noter que l’utilisation de produits d’entretien ou de nettoyage peut modifier le toucher de votre cuir.

Cuir : nettoyage et entretien

La lumière peut modifier non seulement l’apparence mais aussi la sensation du cuir. Veillez donc toujours à ne pas exposer vos meubles aux rayons du soleil ou à une forte lumière artificielle. Évitez aussi la proximité de sources de chaleur actives, car elles sèchent le cuir et le rendent poreux et fragile.

Les consignes d’entretien normal ne requièrent que l’utilisation d’un plumeau ou un essuyage occasionnel avec un chiffon sec.

Les tâches s’enlèvent plus efficacement si elles sont traitées immédiatement après leur apparition. Épongez immédiatement les liquides renversés avec un chiffon ou du sopalin très absorbant, afin que le liquide ne puisse pas pénétrer dans le cuir. Ne jamais frotter le cuir.

Ne traitez pas les taches de graisse sur du cuir naturel (cuir aniline et cuir suédé). Celles-ci rentrent souvent dans le cuir et deviennent invisibles après quelques semaines.

N’utilisez pas de solvants. Ils pourraient endommager la surface du cuir.

Pour connaitre les produits d’entretien adaptés, rendez-vous sur www.art-cuir.fr ou contactez votre magasin de meubles.

Pièces en bois

Le support non visible de la plupart des modèles est réalisé en hêtre massif.

En ce qui concerne les parties visibles, vous pouvez choisir entre différentes couleurs en hêtre, chêne ou noyer.

Notez que les accoudoirs en bois doivent être entretenus en suivant les consignes de traitement adaptés à la surface (vernies ou huilées).

Les vernis forment une couche de protection pour le bois. Particulièrement dans le cas des accoudoirs, vous devez veiller à ce qu’ils soient nettoyés régulièrement (eau, savon pH neutre) pour éviter que le vernis ne soit attaqué par des salissures de contact telles que la sueur, les crèmes pour le corps et la graisse et qu’il ne perde sa fonction de protection.

Dans le cas des surfaces huilées, l’huile appliquée est absorbée dans le bois et, contrairement au vernis, elle ne bouche pas les pores du bois. Les accoudoirs et les pieds huilés sont ainsi plus vulnérables que les surfaces vernies. Si nécessaire, la surface du bois peut être poncée avec du papier de verre fin puis huilée. Veuillez noter que cela n’est possible qu’avec les finitions huilées naturelles, et non pas sur des bois teintés. Si vous n’êtes pas certain, contactez d’abord votre partenaire contractuel.

Structures métalliques

Plusieurs de nos modèles sont aussi disponibles en option avec des supports en métal. Celles-ci ne nécessitent pas d’entretien particulier. Si vous essuyez les supports avec un chiffon humide, assurez-vous bien de les sécher par la suite afin d’éviter tout risque de rouille.

Si vous souhaitez utiliser une solution détergente au pH neutre pour le nettoyage, veillez à ce qu’aucun résidu de savon ne reste sur les pieds, des traces ou taches pourraient apparaître.

Pièces avec fonction

Certains de nos modèles sont équipés de pièces à fonction telles qu’un mécanisme de rotation. Ces pièces ne nécessitent aucun entretien particulier. Il se peut que ces mécanismes provoquent un léger bruit lors de leur utilisation.  Ceci est tout à fait normal et ne peut faire l’objet de réclamation.

 

Garantie

Nous nous efforçons en permanence de fournir des produits de haute qualité. Grâce à notre propre équipement d’essai, nous testons la qualité, le confort et la durabilité des modèles avant leur commercialisation. En cas de réclamation durant la période de garantie légale, veuillez-vous adresser à votre revendeur en lui fournissant des photos.  Ce dernier se mettra en rapport avec nous pour traiter votre réclamation avec toutes les informations nécessaires.

Veuillez enfin noter que les consommables tels que les patins de chaise ou encore les ressorts à pression à gaz sont des pièces d’usure et par conséquent, non repris dans la garantie.

Tables

Propriétés générales typiques du produit

Outre l’utilisation des matériaux, la construction, le traitement et le prix, il convient de prendre en compte trois caractéristiques importantes lors de l’évaluation qualitative des meubles, étant donné que ceux-ci ne constituent pas un défaut lors de modifications ultérieures dues à une utilisation normale :

  • Propriétés typiques du produit

Résultant des propriétés spécifiques au matériau (par exemple, veines ou nœuds)

  • Propriétés inhérentes au modèle

Aspect visuel d’un modèle (par exemple, orientation différente du placage)

  • Propriétés d’utilisation

Modifications liées à l’utilisation qui ne permettent de tirer aucune conclusion sur la qualité et le traitement (par exemple, effet de la lumière sur le bois véritable)

Tolérances en termes de couleurs et de texture

Le bois est un matériau naturel qui possède des caractéristiques de croissance typiques, telles que le dessin, la texture et la couleur. Les marques d’authenticité distinctives telles que les imbrications, les irrégularités, les rayures, les branches, etc., sont des caractéristiques typiques du bois. Chaque arbre est unique en termes de structure et de couleur.

Une correspondance parfaite au niveau des couleurs et de la structure entre les échantillons de planification et les produits livrés ne peut donc pas être garantie. Avec certains types de bois tels que le chêne, des structures différentes et des variations de couleur peuvent se produire au sein d’une section longitudinale unique, de sorte que le côté droit et le côté gauche se révèlent tout à fait différents. Des différences au sein d’une table ou même au sein d’une lamelle sont également possibles. Cela est inhérent au matériau et ne constitue pas un motif de réclamation.

Les traitements de surface (voir: Surfaces de meubles et propriétés) agissent différemment sur la couleur naturelle du bois. Il peut donc y avoir des différences de couleur entre une finition « huilée naturelle » et une finition « vernie naturelle ».

Pour les tables avec un placage vertical et horizontal, il peut y avoir –selon l’essence, la position et l’incidence de la lumière– des accents chromatiques et structurels allant du clair au sombre.

Aussi, entre le bois massif et le placage, il peut se produire des différences de couleur suivant le matériau de support.

Les nœuds ouverts et les fissures dépendent également des modèles. Il s’agit ici d’un effet rustique intentionnel du modèle (propriété typique du produit).

Compte tenu des changements de couleur du bois au fil du temps (voir aussi: Effet de la lumière), il est conseillé de procéder à une comparaison des échantillons en cas de commande répétée.

Matériaux en bois

La qualité d’un meuble ne dépend pas du fait qu’il soit fabriqué en bois massif ou en panneaux dérivés du bois. L’utilisation correcte du matériau est importante. En fonction de l’emplacement d’utilisation, un meuble en panneaux dérivés du bois peut être plus approprié qu’un meuble en bois massif.

Contrairement au bois massif, le meuble conserve sa forme et ne peut pas se fendre (avantage avec un chauffage par le sol).

Nous utilisons dans notre production différents supports qui sont collés soit avec du contreplaqué, du HPL ou Fenix©.

Bois massif

Le bois massif correspond à des lamelles qui ont été découpées à partir du bois du tronc d’arbre.

Le bois massif est le produit naturel le plus polyvalent, le plus noble et le plus beau qui puisse être utilisé pour la fabrication de meubles. Du fait de ses caractéristiques de couleur uniques, de sa structure et de ses caractéristiques de croissance, vous recevez toujours une pièce unique.

Le dicton selon lequel « le bois vit » reflète la réalité. Même après la livraison et le montage du meuble, le bois continue d’absorber l’humidité de l’environnement et la libère de nouveau. Il est donc important d’éviter de grandes variations de température et d’humidité, pour ne pas que le bois recommence à « travailler ». Cela peut aboutir à une fissuration, une déformation ou un rétrécissement (selon RAL) du bois (voir également: Climat intérieur).

Surtout en hiver, il convient d’éviter toute surchauffe et, par conséquent, les ambiances trop sèches. En général, les meubles ne doivent pas être placés à proximité de sources de chaleur actives. Avec un chauffage au sol, il est recommandé d’utiliser une protection spéciale pour les meubles en bois massif.

Grâce à des profilés métalliques insérés dans le plateau et à une alternance des lamelles, nous essayons de compenser la flexion naturelle du bois. Cependant, un tel phénomène n’est jamais à exclure complètement. Tant que la flexion se situe dans les tolérances admises et ne compromet pas la sécurité ou la fonctionnalité du mobilier, elle ne constitue pas un motif de réclamation.

Instructions de nettoyage et d’entretien importantes

Veuillez ne pas placer directement sur la table des objets chauds, lourds, coupants ou humides, qui peuvent créer des bords ou des points de pression.

Les liquides renversés doivent être nettoyés immédiatement. Ne jamais frotter une zone en exerçant une pression. Ne laissez pas le liquide pénétrer dans le bois afin d’éviter les taches.

L’entretien quotidien ne nécessite pas beaucoup d’effort. Il suffit de dépoussiérer avec un chiffon doux et sec ou d’essuyer le cuir avec un chiffon légèrement humide dans le sens des fibres du bois.

Ne pas utiliser de chiffon microfibres, de nettoyeur à vapeur ou de gomme nettoyante (sauf Fenix©), qui contiennent des particules fines. Cela pourrait endommager la surface.

Assurez-vous que votre vaisselle (assiettes, tasses,…) est toujours polie, sinon elle pourrait laisser des rayures sur la surface de vos meubles.

Surfaces de meubles et propriétés

Nous vous offrons une large sélection de surfaces de meubles. Chacune de ces surfaces présente plusieurs avantages, tout en exigeant un entretien différent. Sélectionnez toujours la finition de surface en prenant en compte l’utilisation prévue ainsi que vos attentes vis-à-vis du meuble. De manière générale, plus une surface est naturelle, plus elle est vulnérable.

Veuillez noter qu’il peut se produire des réactions chimiques ou des décolorations dans le cas de surfaces de meuble qui ont été en contact prolongé avec différents matériaux (en particulier, le plastique).

  • Teinture

En fonction de la couleur désirée, certains de nos bois sont teintés.

A cet effet, des pigments sont appliqués au bois. Le grain naturel du bois reste visible.

Surtout dans le cas de couleurs sombres, il peut se produire des différences de couleur au sein de la table. Elles sont causées par les différences de densité dans le bois, lequel n’absorbe pas la teinte appliquée de façon uniforme. De plus, la couleur d’origine du bois influe sur le résultat final. Il s’agit d’une propriété typique du produit.

En outre, nos bois reçoivent une couche protectrice. On distingue les finitions huilées des finitions vernies.

1) Surfaces vernies

Pour les tables fortes utilisées, une surface vernie est recommandée. La couche de vernis protège le matériau contre les influences extérieures. Le vernis donne au bois une belle brillance et rend la table plus robuste. Il est néanmoins recommandé d’essuyer les liquides renversés le plus rapidement possible, sans quoi ils risquent d’attaquer et d’endommager la couche de protection.

Au besoin, les surfaces vernies peuvent être nettoyées (sans additifs de blanchiment) avec de l’eau en ajoutant un peu de liquide vaisselle neutre. Ne pas utiliser de détergents, de produits de polissage ou d’agents abrasifs. Séchez ensuite la surface avec un chiffon doux.

Vernis à pores fermés

Les pores du bois sont fermés par le vernis. Le résultat est une couche protectrice soyeuse et brillante.

Vernis mat

Cette finition est caractérisée par son aspect mat. Ici aussi, les pores sont fermés par une couche de vernis.

Des légers frottements par brossage, frottage appuyé, lavage, ou glissement de tout objet sur la surface du plateau entrainera la perte de l’aspect mat. On dira ici que le vernis a été lustré. Cette opération est malheureusement irrémédiable.

Veuillez noter que les traces d’utilisation (par exemple, des petites rayures) sont forcément plus visibles sur une teinte foncée que sur des surfaces de teintes claires ou naturelles.

2) Surfaces traitées à l’huile

Contrairement aux surfaces vernies, les pores ne sont pas fermés dans le cas d’une finition huilée. L’huile pénètre dans le bois. La table conserve son aspect naturel, son toucher chaleureux et l’odeur d’origine du bois.

De ce fait, la surface est néanmoins plus délicate et elle nécessite plus de soins qu’une surface vernie.

Les liquides doivent être essuyés immédiatement pour éviter leur pénétration dans la structure du bois et donc la formation de taches. Si des taches apparaissent, utilisez le kit d’entretien fourni.

À noter que les rayures et les dommages mineurs doivent uniquement être traités avec un papier de verre fin dans le cas des finitions huilées naturelles. Si vous avez une table huilée teinte, vous enlèverez la teinte durant le ponçage et des taches apparaîtront. Si vous n’êtes pas certain, contactez votre partenaire contractuel à l’avance.

Pour l’entretien à long terme, entretenez votre table 1-2x par an avec l’huile d’entretien fournie ou bien avec une huile de lin commerciale alternative. Nettoyez la surface au préalable.

La surface huilée ne doit pas entrer en contact avec des nettoyants liposolubles.

  • Surfaces brossées

Avec différents modèles de tables massives, il est possible de commander en option une surface brossée. Dans ce cas, les couches de bois tendres sont enlevées par brossage des surfaces et pressées. Il en résulte une surface plus dure/comprimée. Ce processus fait ressortir davantage la structure et la couleur du bois et confère à la table un look unique. Le caractère naturel de la table est ainsi particulièrement mis en valeur.

En raison du traitement de surface spécial, il n’est pas possible de remplir les noeuds existants dans ce cas-ci.

Compact HPL

HPL (High Pressure Laminate) désigne des stratifiés haute pression. Ils sont constitués à base de bandes de papier Kraft compactées uniformément en couches et imprégnées de résine synthétique.

Sous haute pression et par une exposition simultanée à la chaleur, différentes couches sont pressées ensemble pour former un composite solide ne pouvant plus être ramolli.

Du fait de la surface non poreuse, le matériau n’absorbe pas l’odeur ou le goût des aliments ou des produits chimiques. Les surfaces HPL sont également résistantes et, à court terme, soutiennent des températures allant jusqu’à 130 °C En raison de ses propriétés, le HPL est aussi fréquemment utilisé pour la fabrication d’objets.

En dépit de ses caractéristiques positives en termes de résistance à la chaleur et de résistance à la rayure, il est conseillé de toujours utiliser un dessous-de-plat et des supports de découpe.

Céramique

Ces plateaux sont issus de différents types de roches à des températures très élevées. Ceci explique les différences de couleur, des pigmentations sur la surface, de légères inégalités d’épaisseur ou de structure.  Tous ces phénomènes sont propres à ce matériau et ne peuvent par conséquent, être source de réclamation.

Les plaques en céramique sont faciles à nettoyer et à l’épreuve du feu.

Les taches récentes sont toujours plus faciles à enlever. Même avec des plaques en céramique, il convient donc aussi d’éliminer les taches le plus rapidement possible après leur apparition.

Pour enlever des taches et des marques légères, utilisez un chiffon humide et un détergent neutre, un nettoyant tout usage, un nettoyant pour vitres sans silicones ou un nettoyant doux au vinaigre. Les taches de graisse peuvent être enlevées avec des nettoyants alcalins. Les taches de calcaire s’enlèvent de préférence avec un nettoyant au vinaigre ou anticalcaire. L’huile, le vin, le vinaigre, le thé, le café ou le jus peuvent être enlevés avec un chiffon humide.

Pour les saletés tenaces et les taches séchées, utilisez un grattoir en plastique. Puis traitez la zone sale avec un détergent abrasif doux (pour plaques en céramique) et une éponge à récurer sans parties métalliques. Répéter l’opération si nécessaire.

Rincez à l’eau et séchez après le nettoyage.

Malgré sa haute résistance aux rayures, nous vous recommandons de toujours utiliser une planche à découper et des dessous-de-plat. Des coups violents – principalement sur les bords – peuvent provoquer des éclats ou des fissures.

Les couleurs à base d’acrylique et de nitrocellulose (par exemple, surligneurs) peuvent décolorer la surface de façon permanente.

Veuillez éviter tout contact avec de l’eau de Javel forte, des abrasifs, des colorants, de l’acide de batterie, des solvants corrosifs, des teintes, de l’acide fluorhydrique, du dichlorométhane, de la soude caustique, des décapants de peinture…

Fenix©

La surface de ce nouveau matériau se caractérise par son aspect extrêmement mat et sa texture douce et veloutée. Fenix© est facile à nettoyer et est antibactérien de façon permanente.

Des micro-rayures sur la surface peuvent être réparées.

Éliminez les impuretés à l’aide d’un dégraissant et d’un chiffon microfibre propre. Essuyez ensuite avec un chiffon en microfibres et de l’eau chaude. Pour les taches tenaces, vous pouvez également utiliser du benzène pour le nettoyage.

Évitez les substances et les éponges abrasives ou agressives, les produits hautement corrosifs ou alcalins, l’encaustique et les nettoyants relipidants. Ceux-ci peuvent déposer un film sur la surface.

Pour la régénération durable de la surface, il est recommandé de procéder à un nettoyage régulier à l’aide d’une gomme nettoyante. Pour enlever les micro-rayures, frottez la gomme nettoyante en effectuant des mouvements circulaires sur la zone touchée.

En dépit de ses caractéristiques positives en termes de résistance à la chaleur et aux rayures, il est conseillé de toujours utiliser un dessous-de-plat et des supports de découpe.

Metall

  • La structure de la table est en acier inoxydable brossé.

Celle-ci peut être nettoyée avec un chiffon doux, de l’eau tiède et un savon neutre. Procédez ensuite au séchage.

  • Structure de la table en fonte ou en acier peint.

Le nettoyage s’effectue dans ce cas-ci avec une éponge souple, de l’eau chaude et du savon doux.

Veuillez vous assurer qu’aucun résidu de savon ne reste sur la surface partiellement rugueuse. Cela peut entraîner des rayures et des taches sur le cadre. Ne pas oublier de sécher.

Allonges

Nous offrons une large gamme de systèmes d’allonges.

Dans le cas de tables équipées d’allonges, veillez toujours à lire attentivement les instructions d’utilisation et à les conserver pour référence. Il est primordial de manipuler le système d’allonge conformément aux instructions. Sans quoi, vous risquez d’abîmer de manière irrémédiable les panneaux de l’allonge ou encore le système lui-même.

Pour les tables munies d’extensions ou d’allonges coulissantes, les joints de collage et les veinures des lamelles ne se poursuivent pas jusqu’à l’allonge ou la plaque d’extension de façon continue, de sorte que des différences de couleur et de structure sont visibles entre le système d’allonge et le plateau de la table.

Les composants fonctionnels utilisés nécessitent une certaine marge de manœuvre, en fonction de la technique de fabrication et du matériau. Des tolérances au niveau des dimensions ou un léger décalage sont inévitables et inhérents au produit. Une légère différence de hauteur entre le plateau de table et le système d’allonge est donc acceptable. Le fait d’avoir 2 matériaux différents pour le plateau et l’allonge peut néanmoins entraîner un décalage entre les 2 surfaces, ceci dépend de la manière dont chaque matériau se développe avec le temps.

Veuillez noter qu’en raison de l’incidence de la lumière sur les tables en bois véritable (plaqué et massif) équipé d’un système d’allonges ou de plateaux coulissants, les surfaces du plateau de table et des allonges peuvent varier (voir aussi: Effet de la lumière).

Stockez toujours les éléments à emboîtement dans la même pièce que la table elle-même en vue d’empêcher que les différents éléments en bois ne « travaillent » différemment (voir également: Climat intérieur).

Faites attention lors de l’entreposage sur des armoires car l’air chaud monte.

Rappelez-vous que les éléments de rallonge ne peuvent pas supporter les mêmes charges que le plateau principal.

Garantie

Nous nous efforçons en permanence de fournir des produits de haute qualité. Grâce à notre propre équipement d’essai, nous testons la qualité, le confort et la durabilité des modèles avant leur commercialisation. En cas de réclamation durant la période de garantie légale, veuillez-vous adresser à votre revendeur en lui fournissant des photos.  Ce dernier se mettra en rapport avec nous pour traiter votre réclamation avec toutes les informations nécessaires.

Veuillez enfin noter que les consommables tels que les patins sont des pièces d’usure et par conséquent, non repris dans la garantie.